:: Administration :: Le Conseil Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cours d'Histoire [Contexte - À lire]

avatar
Date d'inscription : 03/04/2014
Messages : 41
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Jan - 16:19


   

   
   

   
Contexte

   
Bienvenue... Dans l'Empire Mondial ! • Voici le contexte du forum. Il est à respecter et à appliquer dans chacun de vos RPs !
RèglementFAQPartenariat


   
Contact

   
   Evander A. Huxley
MPAdmin


   Cours d'Histoire
   
Bienvenue, voyageur.

Si vous pensez avoir assez de courage pour influencer les forces sans pareilles qui s’affrontent sur nos terres, je vous en prie, asseyez-vous et posez toutes vos affaires de vagabond l’espace d’un instant, j’ai bien des choses à vous dire…

Notre monde est bien différent du vôtre. Ici, le Temps, comme un fleuve serpentant sur la plaine, a pris un autre cours qui n’est pas tout à fait semblable à celui que vous connaissez. Des figures politiques, historiques se sont succédées, mais il en est une qui fait naître un murmure sur toutes les lèvres, il en est une qui devint légende.

L’Empereur… Rien qu’à l’entente de ce simple mot, certains s’extasient, d’autres frissonnent de peur. C’est un gamin, un grand gosse d’à peine 20 ans, mais qui a pourtant déjà réussi à faire comprendre, au monde entier, qu’il est le seul roi sur cette Terre. Comment l’enfant abandonné qu’il était a-t-il bien pu arriver à la tête du gouvernement mondial ?

Sachez que l’histoire est longue… Mais je vais vous la conter.

L’Histoire, pourtant, est celle que vous et moi connaissons : les anciens empires grecs et romains, la Guerre de Cent Ans, la Découverte du Nouveau-Monde… Tout cela, le monde l’a vécu. Pourtant, ce qu’il est commun d’appeler ici « l’empire humain » est resté faible, arriéré, n’a connu qu’une pauvre évolution pendant plusieurs siècles… Jusqu’à - enfin ! - lancer la Révolution Industrielle.

À cette époque, située entre le XVIIIe et le XIXe siècle, tout a changé. L’homme a commencé à développer des machines de plus en plus puissantes, de plus en plus complexes, toutes basées sur le même principe : la vapeur. De nos jours, il s’agit encore de la source énergétique la plus communément employée.

L’Homme, génie qu’il était, aurait pu alors évoluer, marquant un tournant sans précédent au sein de la vie terrestre. Il aurait pu posséder une société prospère, et clamer alors haut et fort « Imbattable, et invaincu ! ».

Mais l’Homme est atteint d’un vice qui n’a de semblable dans le royaume animal : la cupidité. L’avidité. Le désir de puissance, de détenir, de posséder.

Ce vice a poussé l’Homme à commettre de grands massacres… À deux reprises, durant le XXe siècle, le monde a été plongé dans le chaos. Notre si belle Terre, ravagée… Pourquoi ? Quelques poignées d’or, un malentendu, une basse vengeance. Tout simplement car les peuples de la Terre n’ont jamais été capables de s’entendre et de s’entraider, cherchant sans arrêt un moyen de faire tomber l’autre à coups d’armes plus meurtrières les unes que les autres.

Le monde a alors connu une période étrange, cherchant une paix relative sans jamais toutefois cesser les combats, « pour le bien » diront les dirigeants, « pour l’argent » diront les peuples. Les grandes nations américaines et soviétiques s’observaient de haut, se jugeaient, comme deux bêtes sauvages dont l’un finit par s’écrouler sous le poids de ses propres ennuis, encore une fois, financiers.

Une petite organisation, à laquelle personne ne donnait alors beaucoup de crédits, commençait à grandir et à intégrer de plus en plus de nations ; l’Europe, l’Amérique, puis l’Asie, puis le monde entier. Bientôt, presque tous les pays étaient réunis sous une bannière commune, après avoir signé une charte de paix et de respect.

Les dirigeants des nations eurent alors une idée folle : créer un royaume, un royaume mondial, pour tous nous unir et tous nous protéger. Le roi était alors une simple figure emblématique de cette belle cohésion mondiale, et il était accompagné d’un gouvernement constitué de tous les Chefs d’État, qui votait les lois. À la surprise générale, ce système eut des résultats inespérés, poussant même les quelques nations résistantes à leur propre entrée dans l’union à changer d’avis.

Il n’y avait plus de guerres, les conflits se faisaient moins nombreux, les richesses étaient mieux réparties ; le monde était plus ouvert, les gens voyageaient, apprenaient, s’enivraient des différentes cultures qui étaient désormais à leur portée de main. Les nations, enchantées, pouvaient pour la première fois laisser leur curiosité parler.

Le tout premier roi eut un long règne, de la fin du XXe siècle jusqu’à la fin de la première moitié du XXIe siècle. Durant cette période, les pays considérés comme « pauvres » ont connu un développement économique sans précédent, améliorant qualité de vie et bonheur de la population.

Le récit, mon cher ami, devient alors moins idyllique. Le successeur du roi, son fils, menait la même politique, et toutes les conditions étaient réunies pour que l’humanité puisse continuer à vivre dans la paix pendant plusieurs décennies. Mais ce roi là commit une erreur, une erreur qui coûta la vie à toute sa famille, ou presque.

L’incendie qui ravagea la demeure royale ne laissa en vie que sa fille cadette et son fils adoptif, qui porte le nom d’Evander Abaddon Huxley.

Evander A. Huxley, premier Empereur mondial. Après la mort de son père, ravagé par le chagrin, il mit en œuvre un coup d’État qui transforma le royaume en empire. Après tout, n’importe quel livre d’Histoire vous apprend que les nations les plus puissantes n’était ni les monarchies, ni les républiques, mais bien celles qui avaient à leur tête un Empereur à la main de fer.

Le conseil des chefs d’État ? Supprimé. Une perte de temps, Huxley pouvait bien se permettre de diriger un monde sans avoir à attendre l’approbation de qui que ce soit. Les quelques conseillers qui restaient à ses côtés étaient plus… Décoratifs qu’autre chose.

L’Empereur était le seul à régner, et bien que ses motivations soient mystérieuses, il clamait vouloir la paix et le bonheur pour la population mondiale. Le peuple d’abord sceptique finit simplement par s’aligner de son côté, puisqu’apparemment, en effet, il ne semblait pas vouloir commettre de génocide massif.

Les nations étaient plus méfiantes. Peu à peu, le pouvoir se resserrait ; on surveillait la presse, on espionnait les hautes sphères politiques et économiques, tout était sous contrôle de l’Empereur. Mais celui-ci n’avait pas l’air d’utiliser ces informations dans un but purement mauvais, et le peuple vivait toujours dans l’opulence et le bonheur.

Enfin, tout cela, ce fut jusqu’au 15 décembre 2098, jour du discours de l’Empereur sur l’avenir du monde et des nations. Tout bascula alors dans un chaos indescriptible, entre horreur, néant et mouvements de population hurlant leur colère ou leur soutien sans faille à l’Empereur.

"Je déclare les nations obstacle à la poursuite de la paix et du bonheur en ce monde. Elles sont la source de vos querelles, la culture, la religion, les différences ; ce sont des sources de conflits permanents.

C’est pourquoi, dans notre intérêt à tous, il conviendra désormais d’éviter toute manifestation culturelle, religion, politique, tout signe d’appartenance à une communauté particulière. Nous sommes tous frères et sœurs, désormais. N’est-ce pas ?

Que les nations disparaissent pour laisser leur place à une nouvelle ère, l’ère de l’Empire.

Longue vie à l’Empereur !"


   © Halloween
   


   


   
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost in a Wild Fantasy :: Administration :: Le Conseil-
Sauter vers: